Les petits plaisirs du bord

Publié le par Nam

Pour faire face à l'adversité pendant 3 mois seul autour du globe, à chacun son truc.

 

- Marc Thiercelin (Pro-Form), « j'emporte des dizaines de tablettes de chocolat... »

- Dominique Wavre (Temenos) « Mon seul truc, c'est mes 1 000 dosettes de café ! »

- Mike Golding (Ecover) « J'emmène beaucoup de cigarettes. »

 

Quand je vous dis qu'ils sont bien humains nos super-héros !

 

Hervé Laurent (UUDS), avant d'abandonner sur perte d'un safran, disait « Je n'emmène pas de gri-gri, car c'est pour les superstitieux, et les superstitieux sont des peureux, et les peureux doivent rester à terre ». Il aurait peut-être quand même pû faire une entorse à la règle et emmener un petit quelque chose, comme Jean Le Cam qui ne part jamais en course sans son 'morceau de corail porte bonheur', ça ne mange pas de pain et ça peut rapporter gros.

Publié dans Vendée Globe 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nam 23/12/2004 18:26

Et oui quand on est pompier c'est pour la vie !
Quant au jambon de Joé c'est un grand classique ... Je me souviens par exemple d'un maxi catamaran parti autour du monde pour The Race avec un jambon caché par l'équipage dans le mat aile creux ! Il devait être salé à point ...
Le skipper (Grant Dalton en l'occurence) qui n'avait pas été consulté pour cause de chasse au poids n'a pu dû être malheureux lors de la dégustation (rapport aux rations de survie habituellement consommées à bord).
Nam.

enond 23/12/2004 17:39

Il ne faudrait pas oublier le bon Jambon de Bayonne de Joe Seeten.
Mike Golding fumerait comme un pompier alors !? :-)