Nouveau départ pour Marc Thiercelin

Publié le par Nam

Bonne nouvelle, "Marc Thiercelin (Pro Form) a quitté cette nuit la Nouvelle-Zélande" (extrait de la dépêche "Statu quo" du vendredi 14 janvier 2005 - 06h19 parue sur le site Officiel). Il devrait être bientôt rejoint par Patrice Carpentier (VMI) qui a aussi prévu de reprendre la mer ce week-end après son escale technique dans le même port de Lyttelton.

 

Voici une belle photo de l'arrivée de Marc en Nouvelle-Zélande pour réparer son bout-dehors, son balcon avant, remettre en état son gréement (mat chancelant) et autres menues bricoles (dessalinisateur et communications satellites par exemple), la photo de son départ est certainement quasi identique. Vous noterez au passage la belle couleur "bleu pacifique" de l'océan du même nom. La langue bretonne possède un mot qui sert exclusivement à désigner cette couleur à la fois bleue et verte de la mer, un mot que j'aime beaucoup : glazik.

 

Arrivée dans la baie Akaroa de Marc Thiercelin (Proform)

 

Marc repart hors course pour cause d'escale éliminatoire. Le site officiel et sa machine de communication bien huilée ne devraient donc plus laisser filtrer la moindre de ses nouvelles, d'ailleurs la même dépêche citée plus haut, enfonce le clou "Il va rallier hors course les rivages français après s’être longuement arrêté pour réparer".

 

Heureusement Marc nous précisait dans un message envoyé à la direction de course depuis son escale à Lyttelton, dimanche 9 janvier 2005, l'état d'esprit dans lequel il repart. Tout espoir n'est donc pas perdu, il s'engage à nous faire partager la fin de son périple autour du monde ... autrement. Pile poile la mission que Nam essaye de suivre modestement. J'espère qu'il tiendra parole ... j'en salive d'avance.

 

"c’est peut-être le moment, l’occasion ? Regarder la mer et le sillage que l’on y trace sous un prisme différent, autre que celui de la seule compétition, redécouvrir d’autres valeurs !! C’est donc un réel challenge en soi qu’il me faut réussir pour moi et que je vais vous faire partager."

 

Marc a déjà gagné un pari : arriver à reprendre la mer après son escale forcée (j'émettais d'ailleurs des doutes sur leur 'capacité' (à Patrice et à lui) à repartir en raison des contraintes et considérations terriennes, il est reparti : je lui tire mon chapeau). Il vient de se fixer un nouveau défi, j'espère qu'il le relèvera pour notre plus grand plaisir, RDV sur son site perso pour suivre l'aventure ...

Publié dans Vendée Globe 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article