La suite de l'aventure mais ... sans photo (?) (édition 12)

Publié le par Nam

Chers Tous,

 

Voici la lettre hebdomadaire N°12 de Nam autour du Vendée Globe. En tête la régate fait toujours rage, à l’arrière les passages au Cap Horn se succèdent et Nam continue envers et contre tout …

 

Au sommaire de ce numéro :

- Plus de photos ?

- "3 heures de bureau" par jour

- Les gens heureux n'ont pas d'histoire

- Conséquence des chocs : dormir les pieds en avant

 

Bonne lecture à tous,

 

 

 

 

Plus de photos ?

 

Contrairement au principe érigé en maître jusqu'à présent, vous noterez qu'il n'y a pas la moindre photo pour illustrer cette édition de la newsletter hebdomadaire et pour cause ... le site officiel a modifié sa page "Images" pour ne plus permettre de copier les images en local. De ce fait le blog et la newsletter risquent de devenir purement 'textuel', comme aux bons vieux temps ... du Minitel (Marque Déposée France Télécome) !!!

 

N'étant pas journaliste (contrairement à ce que certaines personnes s'imaginent : lire les commentaires sur le blog) je n'ai pas accès à la partie "presse" du site officiel et jusqu'à présent pour obtenir des photos je suivais une procédure bien rôdée : j'affichais la source, repérais le nom du fichier image, tapait cette url dans mon navigateur puis cliquait sur 'enregistrer sous' ... et le tour était joué je pouvais ainsi illustrer mes articles. Depuis peu cette procédure déjà assez complexe ne fonctionne plus du tout.

 

Le site officiel a mis en place cette 'sécurité' pour gérer les droits sur les photos. C'est donc l'occasion de faire une petite mise au point sur l'esprit dans lequel je fais usage ici des photos 'officielles'.

- je fais systématiquement l'effort de citer mes sources

- je n'ai jamais fait le moindre usage commercial de ces photos

- je n'hésite pas à aller plus loin en disant que les photos (copiées j'en conviens) présentées ici participent activement à la promotion du Vendée Globe, ce qui est sans conteste profitable à l'évènement et à ses organisateurs

- enfin je réduis systématiquement la qualité des photos, si quelqu'un veut consulter l'original avec la résolution maxi ... il doit de se rendre sur le site officiel.

 

Voilà si vous ne voulez pas la mort des "chroniques photos commentées" qui ont l'air de tant vous plaire sur le blog et bien mobilisez-vous pour trouver une parade. Je lance un appel à tous : si vous connaissez une astuce, merci de me le faire savoir.

 

 

 

"3 heures de bureau" par jour

 

Les esprits des 3 leaders doivent très sérieusement fumer en ce moment. Après le passage du pot au noir et avant de regagner le train des dépressions qui circulent sur l'Atlantique Nord, ils doivent négocier l’anticyclone baladeur des Açores. Jean Le Cam parlait d’un travail quotidien de 3 heures en moyenne à la table à cartes, pour déterminer si il fallait contourner cette zone de hautes pressions en rallongeant la route mais en gardant de la pression ou en coupant le fromage sur une route plus courte mais aussi beaucoup plus lente.

 

C'est bien la peine d'être sur un bateau pour passer comme nous, blogeurs ou lecteurs, de longues heures scotché devant son écran d'ordinateur !

 

 

 

Les gens heureux n'ont pas d'histoire

 

Rétrospectivement je me rends compte que mes derniers articles parlent beaucoup de Jean-Pierre Dick (Virbac) … et ce n'est pas fini car j'ai d'autres articles dans mes cartons.

 

Je me suis interrogé, Jean-Pierre est plutôt méconnu du grand public, assez atypique jusque dans ses choix architecturaux (son bateau est le seul plan Farr), novice en course au large, carrément débutant en solitaire; pourquoi parler tant de lui ? Et bien la réponse est d'une simplicité biblique ! Il a tellement rencontré de tuiles, il a tellement bataillé pour en être là où il est aujourd'hui, et cela depuis son démâtage dans The Transat, que les occasions de parler de son aventure ne manquent pas. Oui, finalement les gens heureux n'ont pas d'histoire, et il faut le reconnaître l'intérêt du Vendée Globe provient pour une grande part des difficultés rencontrées par les skippers. Une preuve, une seule : le seul article de Nam qui parle de Mike Golding je vous le donne en mile ... c'était à l'occasion de ses problèmes de drisse de grand-voile.

 

Le constat est fait, qu'en penser ? Bien loin de la couverture uniquement 'catastrophiste' que se plaisent à pratiquer habituellement les médias (genre on ne parle des sans-abri que lorsque l'hiver rigoureux les assaille et qu'ils meurent de froid sous les ponts parisiens ... le reste de l'année la vie est belle) et bien il me semble que l'esprit dans lequel je rédige le blog est plutôt une forme d'hommage et qu'il se dégage au fil des articles, 'disséquant' les nombreuses difficultés rencontrées par nos chers skipper, un immense respect pour ce qu’ils font.

 

 

 

Conséquence des chocs : dormir les pieds en avant

 

Nick Moloney (Skandia) "J'ai heurté quelque chose à pleine vitesse cette nuit. Quelque chose de très dur. On aurait dit qu'on venait de toucher le fond. L'étrave était complètement sous l'eau. Vraiment un énorme choc. [...] Le problème c'est que quand le bateau ralentit comme ça d'un seul coup. On est vraiment secoué. Maintenant je dors à nouveau avec les pieds devant !"

 

Et oui si vous voulez éviter le "coup du lapin" (superstition oblige les marins disent 'animal à grandes oreilles', ici on peut le dire, on n'est pas en mer, faut pas pousser quand même !) pendant votre sommeil et bien c'est un grand classique, une règle de base : il faut dormir les pieds devant sinon gare à votre cou. Bien sûr c'est encore pire sur les multi comme Orange II de Peyron ou Geronimo d'Olivier De Kersauzon, mais sur ces engins on prend physiquement bien d'autres risques : depuis la simple entorse de cheville (là aussi un grand classique), jusqu'à la chute violente : Didier Ragot (fidèle second d'ODK) est resté immobilisé sur sa bannette pour une douleur au dos durant toute la remontée de l'Atlantique lors du dernier Trophée Jules Vernes, immobilisé du Cap Horn à Brest (et je peux vous garantir pour l'avoir croisé sur les pontons du Moulin Blanc que l'animal est taillé dans un roc : petit, râblé, tout en muscle, dur au mal - pour naviguer avec Olivier faut bien ça ! - bref un sacré athlète qu'il faut sérieusement amocher pour le clouer ainsi au lit).

 

Ce coup du lapin, c'est un danger qu'a d'ailleurs confirmé Vincent Riou (PRB) dans une vacation récente (retranscription de tête) "non je n'ai aucun bobo à déplorer. Même pas de problème de peau (ndlr, c'est pourtant un mal quasi systématique à bord grâce à la terrible combinaison : humidité, frottement des vêtements, hygiène approximative, ce qui donnent naissance à des infections cutanées type furoncles). J'ai juste eu à déplorer une petite douleur passagère aux cervicales lors d'un 'arrêt buffet'. Mais ce n'est plus qu'un mauvais souvenir."

 

Charles Hedrich pour donner une idée de la violence de ces chocs les comparaît à "des accidents de voiture" !

Publié dans Vendée Globe 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
alt printscreen pour la fenêtre

ctrl printscreen pour l'écran.

désolé y a des caractères qui sont interprétés d'oû la disparition de l'info ci-dessus
Répondre
D
pour capturer une fenêtre sous windows
(donc à peu près une image sans logiciel) c'est :
-

pour une copie d'écran complète c'est:

-
Répondre
D
Patience Mon cher Lanidrac,

Je leur ai envoyé plusieurs messages et sûrment que beaucoup ont écrit.

Visiblement nous faisons partie du menu fretin alors pour la réponse, j'ai comme l'impression que l'on risque d'attendre plusieurs éditions du VG avant d'en avoir une.

La communication voudrait qu'il en soit autrement...

Bonne journée.
Répondre
L
Bonjour,
dès le départ du VG, j'ai demandé par mails à plusieurs des "dirigeants" du VG des explications sur ce fait de ne pas pouvoir enregistrer "légalement" une seul photo... j'attends toujours les réponses... Communication très efficace.
Mais tous les sites de courses gérées par M. Horeau sont fermés et tout est fait pour la presse, pas pour les internautes.
Le logiciel Print Key fonctionne très bien pour des captures d'écran. Merci "b le"
Courage Xavier.  Tu les épateras...
Répondre
B
hello
il suffit de faire une capture d'image avec Print Key 2000 5.10 freeware très facile d'accès. Bonne continuation.
http://www.wanadoo.fr/bin/frame2.cgi?u=http%3A//logitheque.wanadoo.fr/fiche.html%3FREF%3D13018
Répondre