Suivre l'aventure de Maud Fontenoy

Publié le par Lani

Chers tous,

 

Voici un nouvel article de notre Invité de Marque Lani qui, contrairement à moi, en cette période de Vendée Globe n'en oublie pas moins les autres aventuriers des mers comme la charmante Maud Fontenoy. Je lui laisse la parole, bonne lecture.

 

Nam

 

 

Maud et son bateau aux couleurs de Burton ... mon fournisseur officiel de chemises !

 

Pourquoi suivre simultanément le Vendée Globe et Maud Fontenoy ?

 

 

Le VG devient une course "normale" dans l'esprit du "Français moyen": la rançon de la gloire. Il est vrai que cette dernière édition, le Vendée Globe 2004 est trop policée par la direction de course pour les "non-initiés" à la voile.

 

La tentative de Maud Fontenoy est une épreuve humainement terrible, et tout au moins aussi risquée que le Vendée Globe (VG) pour les skippers. Ce sont ses bras (de jolie femme de 27 ans) qui font avancer le bateau, et non pas des voiles.

 

Malgré cela, les conditions climatiques de vent et de houle la pénalisent autant que la mer hachée de l'Indien ne gênent les 60 pieds du VG. La seule chose est que même en cas de pétole, le bateau de Maud avancera, si elle a la force de ramer dans la canicule du Pacifique Sud en plein été.

 

Maintenant les voiliers sont tellement performants, les skippers sont tellement adeptes de la langue de bois et paraissent tellement heureux d'être dans les mers du Sud, que le lecteur "lambda" du site officiel ne peut pas se dire qu'ils passent de mauvais moments. Seule Ellen MacArthur qui pleure constamment et peste contre les mauvaises conditions de vie dans un bateau peut faire comprendre que le "tour du monde" tel qu'il est conçu par les sociétés d'homologation de records est difficile… D'ailleurs le sponsor de Mademoiselle MacArthur semble avoir bien compris le truc et en abuse lourdement (pour ceux qui suivent les autres courses). Cela n'enlève rien à la performance exceptionnelle que réalise Ellen en ce moment dans sa tentative de record autour de la planète.

 

Maud Fontenoy a une passion : l'aviron. Elle a effectué sa première transat très jeune, car elle a pris la mer à l'âge de sept jours (oui, oui, je ne me trompe pas) pour traverser l'Atlantique et a ensuite passer ses jeunes années sur l'eau en suivant une éducation par correspondance… Comment voulez-vous la faire vivre sur la terre ferme ? Ses responsabilités de directrice d'agence immobilière ne l'ont pas éloignée de l'eau, et elle s'occupe d'initier des jeunes de banlieue au bonheur de la voile et de l'aviron.

 

Comment ne pas suivre les efforts de Maud dans le Pacifique ? Si on aime suivre les efforts des Riou, Le Cam, Golding, et tous les autres du VG jusqu'à Karen Lebovici, on est obligé d'admettre que cette nouvelle tentative de Maud Fontenoy (après la traversée de l'Atlantique en 2004) mérite d'être saluée.

 

J'adore en plus son style dans ses messages : toujours un zest d'humour et ses "bisous salés" qui clôturent ses écrits.

 

Alors, moi, je suis sa progression et ses comptes-rendus journaliers au même titre que le site du VG 2004-2005.

 

Je pense que vous êtes nombreux à faire comme moi.

 

 

Les sites officiels :

http://www.maudfontenoy.fr

http://www.teamellen.com

http://www.vendeeglobe.org

 

 

Bon vent aux voileux et bons courants aux rameurs…

 

 

 

Lanidrac le terrien

 

 

___

. Révision 1.0 du 05/02/2005 : ajout de la photo de Maud (et du commentaire sur mon fournisseur de chemises !)

Publié dans Articles invités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lanidrac 26/03/2005 21:48

Maud Fontenoy, 26 ans, a coupé samedi la ligne d'arrivée au nord de l'île de Hiva Oa, l'une des Iles Marquises, en Polynésie française.

Bravo... Belles fêtes tahitiennes... et bon retour en France dans quelques jours.

Lanidrac 26/03/2005 10:06

Et voilà, aujourd'hui 26 mars devrait être le dernier jour de navigation pour Maud Fontenoy... elle n'est plus qu'à quelques kilomètres de la terre.
Les Îles Marquises lui tendent grandes ouvertes ses plages de sable fin.
Un patrouilleur de la Marine Nationale est au près de Maud pour l'accompagner sur les derniers milles.
Elle aura mis un mois de moins que prévu pour réussir son exploit.

Bravo Maud, et bonne reprise de la vie terrestre sous le soleil des Îles Marquises, si bien chantées par Jacques Brel

Lanidrac 15/02/2005 17:26

Aujourd'hui, 15 février, Maud Fontenoy aura dépassé les 3000 kilomètres parcourus... Bravo Maud et courage.