Vivement qu'ils arrivent !

Publié le par Nam

Vous l'avez peut-être remarqué : seuls les "retardataires" prennent le temps d'expliquer ce qu'ils vivent en mer à ceux restés à terre ! Les derniers ne sont pas avares d'infos et nous font partager avec bonheur leur aventure, n'hésitant pas parfois à faire un 'effort pédagogique' (lire à ce sujet les 2 articles de Nam ce jour, 'rédigés' par les skippers eux-mêmes, ils en sont des exemples parfaits). Partager des émotions, faire preuve de pédagogie, voilà 2 notions qui me sont chers, comme à eux et que je tente d'illustrer au quotidien à travers ce blog.

 

A l'opposé de ces aventuriers qui nous font vibrer avec leur quotidien, il y a les 3 premiers qui manient la langue de bois à la perfection et jouent l'intox en permanence. Les règles édictées par le comité de course font que ces 3 là (Golding, Le Cam, Riou) ont systématiquement les honneurs des vacations radio et ils s'y prêtent d'assez bonne grâce ma foi ... Mais que la somme de leurs propos sont fades, pauvres en regard des récits des derniers. Leurs vacations peuvent se résumer souvent en quelques mots : "Le bateau est nickel, il ne m'est rien arrivé. Côté météo blabla ... Elle est super cette régate !". Bref "autant ne rien dire" et pour connaître vraiment le fond de ma pensée sur les 3 en tête, lisez ci-dessous la Note 1 « pour aller plus loin ».

 

Ce Vendée Globe a cela de particulier que la course mélange 2 grandes catégories de skippers, 2 manières bien différentes de faire et de relater un tour du monde. Sauf que les médias, comme souvent, ne nous font vivre qu'une seule version des faits : celle de la « régate planétaire à couper le souffle », parfois en simplifiant à l'extrême le message, cf en cette période d’arrivée éminente l'extase des médias sur les écarts minimes entre les 3 premiers qui relance en permanence le match ! Pourtant ces écarts, calculés sur une route directe, ne veulent pas dire grand-chose. Si en bateau la route la plus courte était la plus rapide ça fait longtemps que la voile n’aurait plus aucun intérêt ! Autant demander au foot de supprimer la règle du hors jeu, au rugby d’annuler l’en-avant, au tennis de compter les points sous la forme 1+1 …

 

Bref j'ai hâte que les premiers arrivent ... pour qu'il y ai enfin un peu plus de place pour la parole des autres concurrents ...

 

___

Note 1 «  pour aller plus loin »

Pour approfondir le sujet sur la non communication des 3 premiers. Voilà 3 portraits robots :

. Golding - le suiveur ne dit rien ou n’est pas traduit de son anglais natal : ça revient au même il ne nous apprend rien sur sa navigation

. Le Cam – le pro de la non com : entre pirouettes, silences, Le Cameries et coups de gueule … pas facile de trouver le moindre message.

. Riou – l’apprenti : ce n’est pas un terrible (contrairement à ce que dit Le Cam) c’est juste un régatier parfait, lisse qui joue le jeu de la course à fond et dans tous les domaines en ne disant rien ou presque. J’en veux pour preuve l’une des dernières vacations où il disait texto « je surveille l’usure du bateau, RAS pour l’instant … mais je ne serais pas surpris qu’à l’arrivée on découvre des choses que je n’ai pas vues …. » Ben ça si c’est pas un bon élève qui prépare le terrain de l’après match sans passer pour un menteur, je ne sais pas comment appeler ça !

Publié dans Vendée Globe 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article