Rétablissons quelques vérités ... pour gagner en profondeur

Publié le par Nam

Chers tous,

 

J'ai publié hier un bel (enfin j'espère) article sur ce que m'inspiraient les déboires de Mike Golding avec sa quille et il s'avère que je viens de lire un article sur le site officiel qui dit 'tout pareil' avec moult détails ...

 

Pour rester pertinent et ne plus être 'plagié' ;-), je change ma ligne éditoriale et en vous proposant un article que peu de personnes peuvent se permettre : vous révéler les contres vérités dont vous abreuvent les 'officiels', contres-vérité qui d'ailleurs vous cachent la vraie valeur du Vendée Globe. Voici donc toute la vérité, rien que la vérité sur Vincent Riou, Jean Le Cam et Mike Golding.

 

 

Les origines de Vincent Riou ?

D'après la bio célébrant Vincent Riou pour sa victoire sur le site officiel, Vincent est, je cite : "un Breton pur iode".

Mon oeil ! Lui Vincent peut-être qu'il est né et n'a vécu qu'au bord de l'Atlantique mais avec un nom pareil (Riou) ses aïeux sont plutôt des 'sudistes'.

 

J'en veux pour preuve qu'il existe une rivière nommée Riou (une rivière ... je devrais dire un fleuve) qui se jette dans la Mer Méditerranée à Mandelieu la Napoule. Mandelieu la Napoule ça ne vous dit rien ? Une petite ville au bord de l'eau dominée par un château dans le 'style médiéval' ? Ca ne vous dit toujours rien ? Alors voici une photo prise en juillet dernier au pied dudit 'château' avant une traversée sur la Corse.

 

Ne me cherchez pas sur la photo, je tiens l'appareil, on ne voit que mes pieds !

(Anne-Lo, Carole, Nath et Olive ... soyez sympa ... ne me faites pas de procès)

Spéciale dédicace à Beorne pour le 'piano' bien visible sur cette photo

 

Pourquoi je vous parle des origines de Vincent Riou ? Parce que ça me gonfle des dresser systématiquement les personnes les unes contre les autre : les bretons d'un côté les méditerranéens de l'autre, les coureurs français contre Mike Golding l'anglais, l'école de Port La Forêt/Figaro contre le reste des navigateurs de la flotte, le cabinet d'architectes Finot/Conq contre les étrangers des antipodes que sont Farr ou Owen ... Oui plein le cul : on est tous sur la même planète et les gaziers ils sont là pour vous le rappeler : ils viennent justement d'en faire le tour de notre planète !

 

Mea Culpa (le 5/2/2005 ... vers minuit)

Bon c'était trop beau pour être vrai le commentaire de Lani a semé le doute dans mon esprit et j'ai été vérifier : les Riou ils sont bien plus présents dans le Finisterre que dans tous les autres départements français ! Donc Riou est bien un pur Breton et ça ne change rien ni sur l’existence du ‘fleuve’ Riou à Mandelieu la Napoule, ni sur les 2 origines possibles du patronyme Riou, ni surtout sur le principe stérile que je dénonce de dresser les personnes les unes contre les autres.

Par ailleurs j'ai ressorti mon dico de breton d'une étagère poussiéreuse où je l'avais remisé depuis le choix du prénom de mon dernier rejeton (autant dire que la poussière n’était pas si épaisse que ça !) et Riou en breton ça signifie ... je vous le donne en mile ... FROID. Un peu comme les émotions que Vincent Riou nous fait partager : elles sont bien froides en regard de la chaleur que nous transmet un Jean Le Cam (voilà une petite pirouette j'espère pas trop maladroite pour essayer de retomber sur mes pattes ...). En tout cas merci Lani.

 

 

 

Riou la route parfaite ?

Ca y est j'ai retrouvé l'erreur météo de Riou, celle où il s'est laissé doubler par Le Cam dans la descente de l'Atlantique. Bon fallait la chercher ... il n'en a fait qu'une mais la perfection ne souffre pas d'approximation.

 

"Après six jours de course, Jean Le Cam réalise un joli coup météo à l’approche des îles du Cap Vert, ce qui lui permet de se hisser en tête pour la première fois le 13 novembre. Le skipper de Bonduelle est le seul du groupe de tête à contourner l’archipel capverdien par l’est, entre les îles et l’Afrique".

 

 

Riou aux vacations « non, non mon bateau est nickel, je ne connais aucune avarie »

A l'arrivée, le même Riou : « J’ai deux avaries majeures à déplorer. Une défaillance du groupe hydraulique qui m’empêchait de remonter la quille. Un ballast d’inertie qui a explosé car l’air ne s’évacuait pas lorsque le bateau marchait vite. Lorsque je naviguais bâbord amures, il me manquait 1,5 tonnes d’eau. Heureusement, la remontée de l’Atlantique s’est effectuée tribord amures. »

 

 

Denis Horeau (directeur de la course) "je dégustais les vacations de Riou comme une Chartreuse après un bon repas"

Riou le reconnaît lui-même, ce n'est pas son fort de 'partager ses émotions' (alors que c'est ma motivation unique pour tenir ce blog) : "J’ai du mal à extérioriser mes émotions."

 

 

Jean Le Cam n'est pas le roi de tout ce qui flotte

Je cite la bio célébrant Jean Le Cam sur le site officiel "cet incroyable touche à tout de la voile. Un « gagne à tout » plutôt, tant chacune de ses incursions dans les différentes composantes de la voile s’est systématiquement soldée par des succès".

C'est faux, Le Cam sort justement de quatre saisons disputées sur le trimaran Bonduelle, et ce tri n'a pas brillé sauf dans sa superbe livrée jaune à quai à Port Laf'. Jean le reconnaît "Mon bateau précédent (trimaran 60 pieds), ça ne l’a jamais fait. On n’était pas en phase". Et Depuis quand la suite logique dans un carrière de coureur c'est de passer d'un trimaran à un monocoque ? Prost après la formule 1, il s'est remis au karting ?

Si je vous dis ça c'est pas pour 'dénigrer' les journalistes ou 'rabaisser' le roi Jean ... bien loin de moi ces mesquinerie. C'est juste pour redonner à cette vérité tout son sens. Le Cam n'est pas un génie absolu sur l'eau, c'est un humain, il a connu un échec cuisant pendant 4 ans et cette tuile c'est justement ce qui lui a donné faim pour se battre sur ce Vendée Globe (c'est la 1ière fois qu'il va dans le Sud en solo comme Riou d’ailleurs), cette tuile en trimaran ça lui a permis de 'rebondir' ... c'est une belle leçon, non ?

 

Nota : si un jour quelqu'un, Jean ou un autre peut m'expliquer les raisons de ce fiasco, je suis preneur car moi le Roi Jean vu son palmarès en Formule 40, je m'étais dit qu'il allait faire des malheurs en trimaran de 60 pieds, ben finalement non ...

 

 

Golding est un bon perdant (l'arrivée du Vendée Globe ça vous change un homme !!!)

Vous l'avez vu le Mike : tout sourire à l'arrivée, heureux, comblé comme s'il avait enfin gagné cette course, que dis-je ce Graal qu'il convoite depuis qu'il n'est plus pompier ? Il était parti pour la gagne, il fini 3ième et il a la banane ... Y a un truc qui déconne, non ?

Ben ouais. Golding a tout mis en oeuvre pour gagner : avant le départ / pendant la course. Voyant que la victoire allait lui échapper il a tenté un coup bas, en reniant le "fair-play" si cher aux sportifs anglais. Souvenez-vous de ses vacations des derniers jours où il hurlait "mais Riou il nous fait n'importe quoi, c'est une GRAVE erreur de partir un Nord, il va se retrouver englué sans vent, il est complètement débile ce mec !!!". Tellement mauvais perdant le Mike qu'il a 'battu' son bateau allant jusqu'à balancer à travers la cabine (Note 1) son téléphone Iridium (plusieurs k Euros quand même l'engin !). Bref un vrai mauvais perdant le Mike. Alors que c'est-il passé ?

 

Ben c'est simple : le gars il a profondément changé. Il a été victime en l'espace de même pas 24h d'une 'révélation'. Révélation provoquée par devinez quoi ? La perte de sa quille survenue à 50 miles de l'arrivée, évènement qui lui a remis les idées en place, sur ses priorités :

1. être en vie

2. franchir la ligne d'arrivée

3. tout le reste est baliverne ...

En souhaitant à Mike que l'effet bénéfique de cette avarie soit durable ...

 

 

Voilà le Vendée Globe nous donne de belles leçons, à nous de savoir les entendre même à travers les messages 'superficiels' de la communication officielle ... bon vent à tous.

 

 

(Note 1) : En comparaison un Jean Le Cam dit "mon bateau m’a rendu l’amour que je lui ai donné…"

 

 

___

. Révision 1.0 du 05/02/2005 : correction et photo sur la répartition des Riou en France (mea culpa !)

Publié dans Vendée Globe 2004

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Merci pour cette photo qui parachève le cours si gentiment donné.
(encore un peu et on croirait que tes doigts de pieds sont les touches blanches de ce fameux 'piano'...)
Répondre
L
Le nom "RIOU" est très courant dans le Finistère
Répondre